REVUE SPIRITE JOURNAL D'ETUDES PSYCHOLOGIQUES - 1865

Allan Kardec

Retour au menu
Société spirite de Paris, 7 octobre 1864. – Médium, M. Delanne

Je vous parlerai ce soir des immigrations d'Esprits avancés qui viennent s'incarner sur votre terre. Déjà ces nouveaux messagers ont repris le bâton de pèlerin ; déjà ils se répandent par milliers sur votre globe ; partout ils sont disposés par les Esprits qui dirigent le mouvement de la transformation par groupes, par séries. Déjà la terre tressaille de sentir dans son sein ceux qu'elle a vus jadis faire des passages à travers son humanité naissante. Elle se réjouit de les revoir, car elle pressent qu'ils viennent pour la conduire à la perfection, en devenant les guides des Esprits ordinaires qui ont besoin d'être encouragés par de bons exemples.

Oui, de grands messagers sont parmi vous ; ce sont eux qui deviendront les soutiens de la génération future. A mesure que le Spiritisme va grandir et se développer, des Esprits d'un ordre de plus en plus élevé viendront soutenir l'œuvre, en raison des besoins de la cause. Partout Dieu a réparti des soutiens pour la doctrine ; ils surgiront en temps et lieu. Aussi, sachez attendre avec fermeté et confiance ; tout ce qui a été prédit arrivera, comme le dit le saint livre, jusqu'à un iota.

Si la transition actuelle, comme vient de le dire le maître, a soulevé les passions et fait surgir la lie des Esprits incarnés et désincarnés, elle a aussi réveillé le désir ardent, chez une foule d'Esprits d'une position supérieure dans les mondes des tourbillons solaires, de venir à nouveau servir les desseins de Dieu pour ce grand événement.

Voilà pourquoi je disais tout à l'heure que l'immigration d'Esprits supérieurs s'opérait sur votre terre pour activer la marche ascendante de votre humanité. Redoublez donc de courage, de zèle, de ferveur pour la cause sacrée. Sachez-le, rien n'arrêtera la marche progressive du Spiritisme, car de puissants protecteurs continueront votre œuvre.

Mesmer.

Articles connexes

Voir articles connexes
Attendez un moment, s'il vous plaît, chargement en cours...